ABSCIENCES (EPA:AB) AB Science a présenté de nouvelles données précliniques du masitinib dans la SLA à laconférence 2019 de la Muscular Dystrophy Association

Directive transparence : information réglementée Divers historique

16/04/2019 20:13
AB Science a présenté de nouvelles données précliniques du masitinib dans la SLA à laconférence 2019 de la Muscular Dystrophy Association

Paris, 16 avril 2019, 20h

De nouvelles données précliniques du masitinib dans la sclérose latérale
Amyotrophique (SLA) ont été présentées à la
conférence 2019 de la Muscular Dystrophy Association

Ces données renforcent la plausibilité du mode d’action du masitinib
dans la SLA par modulation de l’inflammation neurogène

AB Science SA (NYSE Euronext – FR0010557264 – AB), société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a présenté de nouvelles données précliniques du masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de maladie de Charcot, à la conférence scientifique 2019 de la Muscular Dystrophy Association (Orlando, Floride, Etats-Unis, 15-16 avril 2019).

La conférence scientifique 2019 de la Muscular Dystrophy Association est la plus grande réunion sur les maladies neuromusculaires aux États-Unis et rassemble l’ensemble des chercheurs, professionnels de santé et décideurs dans ce domaine.

Ces données ont été présentées par le Dr Emiliano Trías de l’Institut Pasteur de Montevideo lors d'une présentation orale sur le thème "Inflammation, mécanismes immunitaires et approches thérapeutique", et intitulée “Post-paralysis treatment with masitinib ameliorates peripheral nerve pathology driven by macrophages, mast cells and neutrophils in an inherited model of ALS”.

Ces résultats ont révélé pour la première fois un mécanisme d'inflammation neurogène chez un modèle animal de SLA qui peut être ciblé efficacement par le masitinib. L'inflammation neurogène est un processus dans lequel les nerfs peuvent sécréter des médiateurs produisant une inflammation locale pouvant contribuer au développement de maladies neurologiques. Il a été observé que ce processus particulier d'inflammation neurogène se produisait le long du nerf sciatique dégénérescent et était induit par quatre cellules: les macrophages, les neutrophiles, les cellules de Schwann et les mastocytes.

Grâce à son action inhibitrice sur les voies de signalisation CSF1-IL34/CSF1R et SCF/c-Kit, le masitinib est capable de moduler individuellement la fonction de chacune de ces quatre cellules. Les résultats ont montré que le masitinib pouvait exercer un puissant effet neuroprotecteur sur le système nerveux périphérique en diminuant considérablement l’accumulation de mastocytes et de macrophages dans ce modèle.

"Ces résultats révèlent un mécanisme d'action nouveau et complémentaire du masitinib qui pourrait expliquer ses effets bénéfiques dans la SLA", a déclaré le Professeur Luis Barbeito, Chef du Laboratoire de Neurodégénérescence (Institut Pasteur de Montevideo, Uruguay) et auteur principal de l’article. "Pour la première fois, nous avons révélé les interactions et les mécanismes cellulaires sous-jacents ciblés par le masitinib dans le système nerveux périphérique."

Ces données s’ajoutent aux résultats précédemment publiés dans des revues de premier plan1,2,3 qui ont montré que le masitinib ciblait efficacement des mécanismes pathologiques indépendants dans différents types de cellules du cerveau et de la moelle épinière (à savoir la microglie délétère, les neutrophiles et les mastocytes). Ces nouveaux résultats viennent donc renforcer la plausibilité du mode d’action du masitinib dans la SLA et valident davantage son potentiel comme nouvelle option thérapeutique dans la SLA.

[1] Trias E, et al. Mast cells and neutrophils mediate peripheral motor pathway degeneration in ALS. JCI Insight. JCI Insight. 2018;3(19):e123249. https://doi.org/10.1172/jci.insight.123249.

[2] Trias E, et al. Evidence for mast cells contributing to neuromuscular pathology in an inherited model of ALS. JCI Insight. 2017;2(20):e95934. https://doi.org/10.1172/jci.insight.95934.

[3] Trias E, et al. Post-paralysis tyrosine kinase inhibition with masitinib abrogates neuroinflammation and slows disease progression in inherited amyotrophic lateral sclerosis. J Neuroinflammation. 2016;13(1):177.

À propos du masitinib
Le masitinib est un nouvel inhibiteur de tyrosine kinase, administré par voie orale, qui cible les mastocytes et les macrophages, cellules essentielles de l’immunité, par l’inhibition d’un nombre limité de kinases. En raison de son mode d’action unique, le masitinib peut être développé dans un grand nombre de pathologies, en oncologie, dans les maladies inflammatoires, et certaines maladies du système nerveux central. En oncologie, par son activité d’immunothérapie, le masitinib peut avoir un effet sur la survie, seul ou en association avec la chimiothérapie. Par son activité sur le mastocyte et les cellules microgliales et donc par son effet inhibiteur sur l’activation du processus inflammatoire, le masitinib peut avoir un effet sur les symptômes associés à certaines pathologies inflammatoires et du système nerveux central.

À propos d'AB Science
Fondée en 2001, AB Science est une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), une classe de protéines ciblées dont l'action est déterminante dans la signalisation cellulaire. Nos programmes ne ciblent que des pathologies à fort besoin médical, souvent mortelles avec un faible taux de survie, rares, ou résistantes à une première ligne de traitement.
AB Science a développé en propre un portefeuille de molécule et la molécule phare d'AB Science, le masitinib, a déjà fait l'objet d'un enregistrement en médecine vétérinaire et est développée chez l’homme en oncologie, dans les maladies neurodégénératives et dans les maladies inflammatoires. La Société a son siège à Paris et est cotée sur Euronext Paris (Ticker : AB).

Plus d'informations sur la Société sur le site Internet : www.ab-science.com

Déclarations prospectives – AB Science
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.
Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien qu’AB Science estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d’AB Science qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes aux développements des produits de la Société, qui pourraient ne pas aboutir, ou à la délivrance par les autorités compétentes des autorisations de mise sur le marché ou plus généralement tous facteurs qui peuvent affecter la capacité de commercialisation des produits développés par AB Science ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par AB Science auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans le chapitre 4 « Facteurs de risques » du document de référence d’AB Science enregistré auprès de l'AMF le 22 novembre 2016, sous le numéro R. 16-078. AB Science ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’AMF.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

AB Science  

Communication financière et relations presse
investors@ab-science.com

Pièce jointe