INSIDE SECURE (EPA:INSD) Inside Secure publie son chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019

Directive transparence : information réglementée Divers historique

17/04/2019 18:28
  • 20,4 millions de dollars : chiffre d’affaires consolidé IFRS du 1 er trimestre 2019 1 , intégrant la contribution de Verimatrix de 7,2 millions de dollars (un mois de revenus)
    • +30 % : croissance annuelle de l’activité d’Inside Secure hors contribution de Verimatrix
    • +61 % : croissance annuelle des revenus de licences d’Inside Secure à 4,6 millions de dollars
  • Objectifs confirmés :
    • 2019 : priorité à l’intégration de Verimatrix et à la réalisation de premières synergies de coûts
    • 2021 : chiffre d’affaires de 150 millions de dollars et marge d’EBITDA de 25 %

Regulatory News:

Inside Secure (Euronext Paris : INSD) publie aujourd’hui son chiffre d’affaires pour le premier trimestre clos le 31 mars 2019.

(in millions de $)   T1-2019   T1-2018  

T1-2019

vs. T1-2018

Chiffre d'affaires consolidé (IFRS) 20,40   10,12 102%
Chiffre d'affaires pro forma ajusté (*) 27,50 26,70 3%
 

(*) Chiffre d’affaires pro forma, comme si l’acquisition de Verimatrix avait été réalisée le 1er janvier 2019, retraité des produits constatés d’avance de Verimatrix (voir définition dans la section « Informations financières complémentaires non-IFRS » à la fin du communiqué de presse).

Commentant ces résultats, Amedeo D’Angelo, président directeur général d’Inside Secure, a déclaré : « Le premier trimestre a été particulièrement chargé. Nous avons à nouveau généré une croissance organique vigoureuse tout en finalisant l’acquisition de Verimatrix. Cette opération vise à renforcer la taille et la portée de notre proposition de valeur sur des marchés en pleine transition vers des solutions de sécurité basées sur une approche logicielle et sur le Cloud.

Une fois encore, nous avons tiré parti de dynamiques de marché très favorables et de notre portefeuille de produits et de solutions de sécurité logicielle pour croître notre chiffre d’affaires de façon organique, tant auprès de nos clients existants qu’auprès de nouveaux clients. Nous avons à nouveau fortement accru les revenus de licences et notamment signé cinq nouveaux contrats sur le marché de la voiture connectée. Plus généralement, nous avons réalisé des progrès significatifs sur des marchés à fort potentiel tels que les centres de données, les réseaux mobiles et l’Internet des objets, tout en apportant des réponses aux nouveaux enjeux de sécurité sur le marché du Divertissement.

En parallèle, nous avons finalisé l’acquisition de Verimatrix le 28 février, et immédiatement mis en place notre équipe de direction commune représentant les atouts et les capacités des deux sociétés afin de favoriser une intégration harmonieuse et efficace des cultures et de l’activité et de stimuler notre développement commercial. Nous avons également conçu et mis en place le 1 er avril une nouvelle organisation combinée qui s’articule autour de deux divisions - Logiciels et Silicon IP & Protocoles sécurisés - afin de tirer parti de nos spécificités et saisir les opportunités commerciales tout en offrant la meilleure proposition de valeur pour nos clients.

Aujourd’hui, nous sommes plus que jamais prêts à récolter les bénéfices de la combinaison de nos activités et de nos équipes afin de dégager les premières synergies de coûts en 2019 tout en donnant naissance à un acteur de premier plan de la sécurité logicielle ».

____________________________

1 Sur une base IFRS ; Verimatrix est consolidé à partir du 1er mars 2019, sa contribution au chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019 est donc d’un mois

Chiffre d’affaires du 1 er trimestre 2019

Chiffre d’affaires consolidé (IFRS)

Au premier trimestre 2019, le chiffre d’affaires consolidé est ressorti à 20,4 millions de dollars, en hausse de 102 % par rapport à 2018, principalement du fait de la consolidation de Verimatrix à partir du 1er mars 2019, dont la contribution s’est élevée à 7,2 millions de dollars (un mois de chiffre d’affaires). Au premier trimestre 2019, le chiffre d’affaires consolidé d’Inside Secure a atteint 13,2 millions de dollars à structure comparable, en progression de 30 % par rapport à l’année précédente.

Chiffre d’affaires d’Inside Secure à périmètre constant

(à périmètre constant, en millions de $)   T1-2019   T1-2018  

T1-2019

vs. T1-2018

Licences 4,58   2,85 61%
Royalties 3,72 6,00 -38%
Maintenance et autres 1,33 1,26 5%
Chiffre d'affaires de l'activité stratégique 9,63 10,12 -5%
 
Non alloué (*) 3,55 -
         
 
Chiffre d'affaires 13,17 10,12 30%

(*) Correspond à des revenus nets non récurrents de licences de brevets NFC de la société.
Les sommes peuvent différer des totaux en raison des arrondis.

A périmètre constant (i.e. hors Verimatrix), Inside Secure a généré un chiffre d’affaires de 13,2 millions de dollars au 1er trimestre, dont 3,5 millions de dollars proviennent du programme de licence de brevets NFC de la Société géré par France Brevets.

Si l’on exclut la contribution de ce programme, le chiffre d’affaires de l’activité stratégique de logiciels et de licences de technologies de sécurité s’est élevé à 9,6 millions de dollars pour le 1er trimestre 2019, en baisse de 5 % par rapport au 1er trimestre 2018, et en hausse de 12 % si l’on exclut la contribution du client historique de l’industrie de la défense aux États-Unis qui avait généré des royalties au 1er trimestre 2018.

Au 1er trimestre 2019, les revenus de licences sont ressortis à 4,6 millions de dollars, en progression de 61 % par rapport à l’année précédente tandis que le niveau des royalties s’établissait à 3,7 millions de dollars (une baisse de 38 % par rapport à l’année précédente essentiellement due à un effet de base défavorable lié à l’absence de royalties du client historique de la Société aux États-Unis). Les revenus de contrats de maintenance et autres services se sont élevés à 1,3 million de dollars, en hausse de 5 % par rapport à l’année précédente et en ligne avec l‘activité de la Société et avec ses prévisions.

Au cours du trimestre, la Société a continué de tirer parti d’une activité commerciale soutenue, en signant de nouveaux projets auprès de ses clients existants tout en attirant de nouveaux clients, grâce à un portefeuille de produits qui leur permet de relever les nouveaux défis en matière de sécurité.

Dans l’industrie du Divertissement, Inside Secure a continué de tirer parti de sa solide position dans la protection de contenus et signé de nouveaux contrats de licence avec des clients existants pour les aider à protéger le contenu sur de nouvelles plateformes d’accès et de nouveaux systèmes d’exploitation comme, par exemple, iOS, Android, Amazon FireTV, tablettes, Apple TV.

Sur le marché de la voiture connectée, la Société a encore été très active, signant cinq nouveaux contrats sur ses différentes lignes de produits avec des clients aux États-Unis, en Asie et en Israël. Inside Secure s’est employé tout particulièrement à assurer la commercialisation et la mise en œuvre de son logiciel de protection de contenus pour les applications mobiles et embarquées, telles que les systèmes de divertissement pour voiture.

Sur le marché des équipements de réseaux et des centres de données, la Société a maintenu une bonne dynamique, grâce notamment à son portefeuille différencié et avancé de produits de Silicon IP, en signant notamment une nouvelle licence pour un moteur MACSec à un fabricant de puces de premier plan en Asie.

Chiffre d’affaires pro forma ajusté

Au premier trimestre 2019, le chiffre d’affaires pro forma ajusté de la Société (en incluant Verimatrix sur la totalité du trimestre) s’est élevé à 27,5 millions de dollars, en hausse de 3 % par rapport à l’année précédente, avec la contribution d’Inside Secure de 13,2 millions de dollars (voir plus haut) et celle de Verimatrix de 14,3 millions de dollars.

L’activité de Verimatrix est très saisonnière, le premier trimestre constituant traditionnellement un point bas en termes de chiffre d’affaires et le quatrième trimestre un point haut, conformément à ce secteur d’activité.

Le chiffre d’affaires généré par les clients existants est resté soutenu au premier trimestre 2019, avec la commande de nouvelles licences par plusieurs grands clients pour accompagner la croissance de leur base d’abonnés, et le déploiement d’une mise à niveau intégrant l’Ultra 4K. Cependant, le chiffre d’affaires du trimestre a été, de façon temporaire et inhabituelle, relativement bas du fait notamment du processus de cession de l’entreprise qui a détourné l’attention et notamment entraîné un certain retard dans le déploiement des commandes. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires trimestriel de Verimatrix a diminué de 14 % par rapport à l’année précédente (mais seulement de 3 % sur une période glissante de douze mois). A la fin du premier trimestre 2019, les commandent s’inscrivent en forte hausse par rapport à l’année dernière et le carnet de commandes est robuste.

Plus précisément, le chiffre d’affaires de Verimatrix provient de revenus de licences générées lors de la mise en œuvre par les clients de sa solution logicielle d’accès conditionnel sur leurs têtes de réseau, et de licences client sur la base du nombre d’appareils des abonnés. Les clients commandent de nouvelles licences avec la progression de leur base d’abonnés et du nombre d’appareils utilisés par les abonnés. Verimatrix facture également ses activités de maintenance et de support, sur les services aux entreprises, et sur les missions d’intégration et de formation pour ses clients. Par ailleurs, Verimatrix perçoit des royalties des fabricants de décodeurs, généralement sur une base trimestrielle, sur l’utilisation de ses logiciels embarqués. La société propose également des solutions par abonnement dans le cadre de formules de logiciels en tant que service (« Software as a Service » ou SaaS), une offre qui comprend la maintenance et le support.

Une nouvelle organisation articulée en deux divisions

Après la mise en place d’un management intégré dès l’acquisition de Verimatrix réalisée le 28 février 2019, la Société a construit une organisation autours de deux divisions, effective depuis le 1er avril 2019 : (i) Logiciels et (ii) Silicon IP et Protocoles sécurisés, chacune étant dotée de ressources propres en matière de recherche et développement, de marketing produit et de force de vente ; les fonctions support étant partagées entre les deux divisions.

La division Logiciels regroupe les lignes de produits suivantes : (a) la ligne de produits Protection des contenus et des applications d’Inside Secure, (b) les solutions d’accès conditionnel de Verimatrix, déployées sous forme de licence pour l’utilisation sur site ou pour l’utilisation de logiciels en tant que service (SaaS), Verimatrix assurant dans certains cas la gestion du service hébergé, et (c) l’offre SaaS d’analyse de big data de Verimatrix.

La division Silicon IP et Protocoles sécurisés fournit des éléments de propriété intellectuelle semi-conducteurs (composants « IP »), des outils logiciels et des solutions de provisioning, permettant aux fabricants de semi-conducteurs, et aux sociétés sans usine, aux fabricants de terminaux mobiles et aux intégrateurs de logiciels de sécurité de répondre aux besoins critiques en matière d’authentification, de communication sécurisée, de protection de l’information et de la vie privée des utilisateurs pour l’Internet des objets et les marchés de la sécurité des réseaux.

Perspectives pour 2019

Au premier trimestre 2019, Inside Secure a réalisé une croissance organique soutenue, tirant parti d’une dynamique vigoureuse dans les licences et de revenus de son portefeuille de brevets NFC, tandis que Verimatrix a temporairement enregistré un chiffre d’affaires plus faible que d’habitude.

La Société prévoit que Verimatrix renouera avec la croissance au deuxième trimestre. Dans le même temps, la Société confirme s’attacher en priorité à réaliser de premières synergies de coûts de 4 millions de dollars (pour un objectif de 10 millions de dollars sur une base annuelle une fois les synergies mises en place) et à mettre à profit ses principaux atouts - des technologies et un portefeuille de produits solides ainsi que des clientèles complémentaires - pour offrir à ses clients la meilleure proposition de valeur en matière de sécurité logicielle, dans l’industrie du Divertissement en premier lieu, et également vers l'Internet des objets et des voitures connectées.

En combinant Verimatrix à son activité stratégique, Inside Secure devrait générer en 2019 un EBITDA en forte augmentation, grâce principalement aux résultats additionnels apportés par Verimatrix et aux effets des premières synergies de coûts.

À plus long terme, Inside Secure confirme son objectif de réaliser un chiffre d’affaires de 150 millions de dollars et une marge d’EBITDA de 25 % pour 2021.

Émission d'actions nouvelles à One Equity Partners en remboursement de la totalité des obligations remboursables détenues

OEP Inside B.V. (une société affiliée à One Equity Partners) a reçu l'autorisation des autorités autrichiennes de la concurrence le 16 mars 2019. L'émission de 21 651 191 nouvelles actions d'Inside Secure sera donc achevée dans les prochains jours.

Calendrier financier

Résultats du 1er semestre 2019 :   29 juillet 2019 avant l’ouverture des marchés
 

À propos d’Inside Secure

Inside Secure (Euronext Paris – INSD) est au cœur des solutions de sécurité pour appareils mobiles et connectés, mettant en œuvre tout son savoir-faire en fournissant des technologies logicielles, des éléments de propriété intellectuelle (« Silicon IP »), des services et des outils indispensables à la protection des transactions, identités, contenus, applications et échanges de données. Fort d’une expertise étendue et d’une longue expérience en matière de sécurité, Inside Secure fournit des technologies avancées et différenciées couvrant en matière de sécurité l’ensemble des niveaux et exigences qui permettent de répondre aux besoins de marchés, tels que la sécurité des réseaux, la sécurité de l’Internet des objets et des systèmes sur puces, la protection des vidéos, des contenus et des divertissements, les services bancaires et les paiements mobiles, les applications d’entreprises et les télécommunications. La technologie développée par Inside Secure protège aujourd’hui les solutions d’un large éventail de clients, parmi lesquels des fournisseurs de services, des opérateurs et des distributeurs de contenus, des intégrateurs de systèmes de sécurité, des fabricants de produits électroniques grand public, et des fabricants de semi-conducteurs. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.insidesecure.com

A propos de Verimatrix

Verimatrix augmente et protège les revenus des fournisseurs de services vidéo, disponibles via internet ou décodeurs, dans le monde entier. Reconnaissant la nécessité d'améliorer l'échange numérique entre fournisseurs de contenu et opérateurs de services vidéo, Verimatrix propose Viewthority™, une plate-forme de distribution de contenu connectée qui exploite ses solutions sécurisées primées VCAS™ et Verspective® Analytics, ainsi qu'un écosystème de partenaires inégalé pour réduire les coûts et la complexité associés aux systèmes de distribution de contenus préexistants. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.verimatrix.com.

Avertissement relatif aux déclarations de nature prévisionnelle

Ce communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle concernant le groupe Inside Secure. Bien qu’Inside Secure estime qu’elles reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties quant à la performance future d’Inside Secure, ses résultats réels pouvant ainsi différer significativement de ceux attendus en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes. Pour une description plus détaillée de ces derniers, il convient notamment de se référer au chapitre 4 « facteurs de risques » du document de référence enregistré par l’Autorité des marchés financiers le 10 avril 2018 sous le numéro D.18-0307 et disponible sur le site Internet de la société www.insidesecure-finance.com/

Informations financières complémentaires non-IFRS

Certains agrégats financiers et indicateurs de performance utilisés dans le présent communiqué de presse sont présentés sur une base ajustée. Ces indicateurs ne sont pas des agrégats définis par les normes IFRS et ne constituent pas des éléments de mesure comptable de la performance financière du Groupe. Ils doivent être considérés comme une information complémentaire, non substituable à toute autre mesure de performance opérationnelle et financière à caractère strictement comptable, telle que présentée dans les états financiers consolidés du Groupe.

Le chiffre d’affaire ajusté est défini comme le chiffre d’affaires avant les ajustements non récurrents du chiffre d’affaires liés aux acquisitions ; il permet la comparabilité des chiffres d’affaires avec ceux des exercices futurs. Pour le 1er trimestre 2019, les activités regroupées auraient généré un chiffre d’affaires pro forma ajusté de 27,5 millions de dollars et un chiffre d’affaires pro forma de 26,9 millions de dollars, compte tenu des produits constatés d’avance comptabilisés par Verimatrix et reconnus durant le 1er trimestre 2019, qui ont dû être ajustés à leur juste valeur en application des normes IFRS. Pour mémoire, pour l’année 2018, les activités regroupées auraient généré un chiffre d’affaires pro forma ajusté de 124 millions de dollars et un chiffre d’affaires pro forma de 122 millions de dollars, Verimatrix ayant enregistré des produits constatés d’avance pour 2 millions de dollars au 31 décembre 2017.

(en milliers de dollars)   T1 -2018   T2-2018   T3-2018   T4-2018   2018
 
Inside Secure 10 116 12 376 9 076 10 511 42 080
Verimatrix ajusté (préliminaire, non audité) 16 620 20 171 20 129 25 225 82 145
           
 
Chiffre d'affaires consolidé proforma ajusté (non audité) 26 736 32 547 29 205 35 737 124 225
 

L’EBITDA est défini comme le résultat opérationnel ajusté avant les amortissements et dépréciations non liés aux regroupements d’entreprises. Le résultat opérationnel ajusté est défini comme le résultat opérationnel avant (i) certains ajustements non récurrents sur le chiffre d’affaires, (ii) l’amortissement des actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises et des masques achetés via un regroupement d’entreprises, (iii) les éventuelles dépréciations des écarts d’acquisition, (iv) la charge comptable liée aux paiements fondés sur les actions et (v) les coûts non récurrents liés aux restructurations et aux acquisitions et cessions conduites par la Société.

Presse et investisseurs

Inside Secure
Relations investisseurs
Richard Vacher Detournière
General Manager & CFO
+33 (0) 4 42 905 905
contactinvestisseurs@insidesecure.com

Inside Secure
Communication corporate
Brigitte Foll
Marcom Director
+33 (0) 4 42 905 905
communication@insidesecure.com