ROTHSCHILD (EPA:ROTH) - Communiqué de presse - Informations financières 1er trimestre 2020

Directive transparence : information réglementée Information financière du premier trimestre

12/05/2020 17:40

Cliquez ici pour télécharger le pdf

Communiqué de presse - Informations financières 

1er trimestre 2020

Paris, 12 mai 2020

Fort démarrage en 2020, impacté en mars par le COVID-19

Revue des métiers

* Conseil financier : revenus en baisse de 8% à 269,1 millions d'euros (T1
  2019 : 292,5 millions d'euros), conséquences du choc économique provoqué par
  l'épidémie de COVID-19 dont les répercutions ont commencé à être
  ressenties dès la fin du trimestre

* Banque privée et gestion d'actifs : revenus records pour un 1er trimestre,
  en hausse de 10% à 130,8 millions d'euros (T1 2019 : 118,5 millions d'euros)
  reflétant la forte croissance des actifs sous gestion durant l'année 2019 et
  le niveau élevé des commissions de transaction au 1er trimestre 2020

* Capital-investissement et dette privée : revenus en diminution de 14% à
  20,7 millions d'euros (T1 2019 : 24,1 millions d'euros) en raison de la 
  baisse des valorisations latentes de certains actifs en mars, et en baisse 
  de 9% par rapport aux revenus moyens du 1er trimestre des trois années 
  précédentes

* Impact de la variation des taux de change positif de 5 millions d'euros sur
  les revenus du 1er trimestre 2020

                                                  1er trimestre
(en millions d'EUR)                            2020      2019      % Var

Conseil financier                           269.1      292.5      (8)%
Banque privée et gestion d'actifs           130.8      118.5       10%
Capital-investissement et dette privée       20.7       24.1     (14)%
Autres métiers et fonctions centrales         3.1        9.8     (68)%
Total avant rapprochement IFRS              423.7      444.9      (5)%
Rapprochement IFRS                          (7.3)      (1.0)       n/a
Total revenus du Groupe                     416.4      443.9      (6)%

Nos réponses face au COVID-19

* Notre priorité est la sécurité et le bien-être de nos collaborateurs. La
  grande majorité de nos collaborateurs travaillent à distance. Seul un nombre
  restreint de collaborateurs, occupant une fonction critique, travaille dans 
  nos locaux. Nous avons cessé tous les voyages d'affaires.
* Tout a été mis en oeuvre pour échanger régulièrement avec nos clients
  grâce aux diverses technologies, très sécurisées, qui nous permettent de
  maintenir notre efficacité et notre réactivité.
* Le Gérant suit la situation au quotidien, et le comité des opérations
  (OpCo) se réunit fréquemment pour répondre aux problèmes opérationnels au
  fur et à mesure qu'ils se présentent, tout en essayant d'anticiper les
  prochaines phases et leurs impacts éventuels.
* Le Groupe fait preuve d'une remarquable solidité financière avec un bilan
  robuste, un ratio de solvabilité de 20% et des liquidités élevées. Notre
  approche prudente se reflète également au sein du portefeuille de prêts qui
  est très conservateur.
* Grâce à nos collaborateurs, nos clients et aux synergies opérationnelles
  entre nos trois métiers, nous sommes confiants dans la capacité du Groupe, à
  sortir plus fort de la crise, prêt à saisir les opportunités futures, tout
  en continuant à accompagner nos clients sur le long terme.

1. Revue des métiers

1.1 Conseil financier

L'activité de Conseil financier regroupe le conseil en fusions et
acquisitions, le conseil en financement qui couvre le domaine de la dette, des
restructurations de bilan et des marchés de capitaux, ainsi que le conseil aux
investisseurs afin d'accompagner les actionnaires sur une diversité de sujets
tels que l'activisme, le développement durable ou la gouvernance.

Les revenus du 1er trimestre 2020 se sont élevés à 269,1 millions d'euros,
en baisse de 8% (T1 2019 : 292,5 millions d'euros), liés aux conséquences
économiques de l'épidémie de COVID-19 qui ont commencé à se manifester à
la fin du trimestre. Cette solide performance est à comparer avec une
réduction de 31% du marché mondial des fusions-acquisitions en valeur des
transactions réalisées sur la même période(1).

Nous nous attendons à ce que ces conditions difficiles se poursuivent pendant
un certain temps, la plupart des fusions- acquisitions étant actuellement en
suspens ou retardées. Toutefois, notre large offre de produits couplée à
notre présence mondiale nous permettront d'offrir un accompagnement de
qualité durant toute cette crise envers nos clients existants mais également
de nouveaux. À l'heure actuelle, nos équipes de banquiers expérimentés
travaillent étroitement avec de nombreux clients pour les aider sur leurs
questions de liquidité et de financement. Tous nos banquiers d'affaires à
travers le monde se concentrent pour maintenir un dialogue permanent avec les
clients existants et à venir afin d'offrir nos conseils pour les accompagner
durant cette période difficile.

Nous continuons de maintenir une solide position concurrentielle. Ainsi, au
cours des 12 derniers mois à fin mars 2020, Rothschild & Co s'est classé au
8ème rang mondial en terme de revenus(2) et au 2ème rang mondial pour le
nombre de transactions réalisées en fusions et acquisitions. En Conseil en
financement, Rothschild & Co s'est classé au 3ème rang en Europe par le
nombre d'opérations de restructuration réalisées(3), et au cours de cette
même période, nous avons remporté plus de mandats européens sur les
marchés de capitaux que n'importe quel autre conseil indépendant(1).

Durant le 1er trimestre 2020, nous avons promu 22 nouveaux Managing Directors
(MDs), démontrant notre attention à puiser dans le vivier de nos talents. De
plus, nous avons recruté un nouveau MD en Suisse et poursuivi notre
investissement stratégique en Amérique du Nord avec le recrutement d'un
vice-président pour l'Amérique du Nord, afin de conseiller des clients en
matière de restructuration, de conseil en dette et en fusions-acquisitions.

Rothschild & Co est intervenu dans plusieurs missions majeures finalisées au
cours du 1er trimestre 2020, dont :

* Cobham pour sa cession à Advent International (environ 4,2 milliards de
livres, Royaume-Uni)
* Cision pour sa vente à Platinum Equity (2,74 milliards de dollars US,
États-Unis)
* HCOB pour son exercice de gestion du passif (2,3 milliards d'euros,
Allemagne)
* Accor pour la cession de sa participation de 85,8% dans Orbis à Accorinvest
(1,1 milliard d'euros, France et Pologne)
* Boels pour son offre publique sur Cramo plc et les financements de prêts
senior souscrits associés (1 milliard d'euros, Pays-Bas et Finlande)

(1) Dealogic
(2) Publication des sociétés
(3) Refinitiv

Le Groupe continue, en outre, d'intervenir dans quelques-unes des opérations
les plus importantes et les plus complexes annoncées à l'échelle mondiale,
notamment auprès des clients suivants :

* Abu Dhabi Power Corporation pour sa fusion avec TAQA (55 milliards de dollars
US, Émirats arabes unis)
* PG&E pour sa restructuration (conseil auprès des créanciers - 52 milliards
de dollars US, États-Unis)
* Ingenico Group pour sa fusion avec Worldline (21 milliards d'euros, France)
* Consortium dirigé par Advent, Cinven et RAG-Stiftung pour l'acquisition de
l'activité Elevator Technology de Thyssenkrupp (17,2 milliards d'euros,
Allemagne, Émirats arabes unis et Singapour)
* Asahi Group Holdings pour l'acquisition de Carlton & United Breweries auprès
d'Anheuser-Busch Inbev (11,3 milliards de dollars US, Japon, Australie et
Belgique)

1.2 Banque privée et gestion d'actifs

Les activités de Banque privée et de gestion d'actifs comprennent nos
activités de Banque privée en France, Suisse, Royaume-Uni, Belgique,
Allemagne, Monaco et Italie, et nos activités de gestion d'actifs en Europe,
ainsi qu'une activité de même nature en Amérique du Nord.

Les revenus de Banque privée et gestion d'actifs au 1er trimestre 2020 ont
atteint un niveau record pour un 1er trimestre de 130,8 millions d'euros, en
hausse de 10% (T1 2019 : 118,5 millions d'euros). Cette hausse a été
principalement tirée par la forte croissance des actifs sous gestion durant
l'année 2019, le plein effet des mouvements de marché avec des commissions de
transaction élevées, tout ceci malgré l'impact persistant des taux
d'intérêt très faibles.

La collecte nette s'est élevée à 0,6 milliard d'euros, représentant une
collecte nette de 1,3 milliard d'euros pour la Banque privée et une
décollecte de 0,7 milliard d'euros pour la gestion d'actifs.

Cette collecte nette de 0,6 milliard d'euros a été plus que neutralisée par
un effet négatif des marchés et des taux de change de 9,9 milliards d'euros,
à la suite de la forte baisse des marchés boursiers au cours de la dernière
partie du 1er trimestre 2020 liée à la crise du COVID-19. Les actifs sous
gestion sont ressortis en baisse de 12% (soit 9,3 milliards d'euros) à 66,7
milliards d'euros au 31 mars 2020 (76,0 milliards d'euros au 31 décembre
2019). Le tableau ci-dessous présente la progression des actifs sous
gestion.

                                             Trimestre terminant le
en milliards d'EUR                   31/03/2020      31/12/2019      31/03/2019

Actifs sous gestion à l'ouverture        76.0            73.7            64.3
Collecte nette                            0.6           (0.4)             0.9
dont Banque privée                        1.3           (0.1)             0.9
dont Gestion d'actifs                   (0.7)           (0.3)             0.0
Effet marché et taux de change          (9.9)             2.7             3.9
Actifs sous gestion à la clôture         66.7            76.0            69.1
% var / Actifs sous gestion 
à l'ouverture                            -12%            

Toutes nos implantations européennes de Banque privée ont enregistré une
collecte nette positive. Malgré les impacts négatifs liés au COVID-19,
l'activité auprès de nos clients est toujours très soutenue, les banquiers
privés sont en contact permanents avec eux dans des conditions parfois
difficiles. Cela est récompensé par leur satisfaction et l'ouverture de
nouvelles relations d'affaires.

La gestion d'actifs a enregistré une décollecte nette de 0,7 milliard
d'euros, due en grande partie à des sorties de capitaux en Amérique du Nord
(0,6 milliard d'euros) où notre stratégie d'investissement axée sur les
valeurs s'est avérée difficile, notamment dans le contexte baissier actuel.

Grâce à notre activité de crédit conservatrice, le portefeuille de prêts a
fait preuve de résistance dans les récentes conditions difficiles de marché.
Peu d'appels de marge ont eu lieu, ils ont tous été reçus conformément aux
procédures applicables.

1.3 Capital-investissement et dette privée

L'activité de Capital-investissement et dette privée investit les capitaux du
Groupe et ceux de tiers dans des entreprises et des instruments de dette non
cotés.

Les revenus du 1er trimestre 2020 se sont élevés de 20,7 millions d'euros, en
baisse de 14% (T1 2019 : 24,1 millions d'euros). Par rapport à la moyenne
annuelle des trois dernières années, les revenus de ce trimestre sont en
baisse de 9%. Le tableau ci-dessous présente l'évolution des revenus.

                                          Premier trimestre
en millions d'EUR                   2020         2019               % Var

Revenus récurrents                27.2         16.9      10.3       61%
Revenus liés à la performance 
des investissements              (6.5)          7.2    (13.7)    (190)%
dont carried interest            (2.2)          2.9     (5.1)    (176)%
dont plus-values réalisées 
et latentes, et dividendes       (4.3)          4.3     (8.6)    (200)%
Total revenus                     20.7         24.1     (3.4)     (14)%
% récurrent / Total revenus       131%          70%            

La contraction des revenus de 3,4 millions d'euros s'explique par deux effets
opposés :

* Une forte hausse des revenus récurrents de 10,3 millions d'euros à la suite
des récentes levées de fonds et de la croissance des encours sous gestion
atteinte au cours des douze derniers mois.

* Une baisse des revenus liées à la performance des investissements de 13,7
millions d'euros. Ceci est principalement le résultat :

- de la performance négative des marchés du crédit, qui a affecté la
valorisation des investissements du Groupe dans des produits de crédit gérés
par les équipes du Credit Management (prêts à effet de levier européens et
américains)
; et
- d'une dislocation des marchés actions, qui a affecté les multiples
utilisés lors des valorisations des participations des fonds. Cela s'est
traduit par une baisse des valorisations latentes au 31 mars 2020, à la suite
d'une revue exceptionnelle des valorisations réalisée dans le contexte du
COVID-19.

Toutefois, il est important de souligner que cette baisse des revenus liée à
la performance des investissements affecte principalement la partie non
réalisée de la création de valeur des fonds. Nous anticipons que le niveau
des valorisations se rétablisse, tant pour les fonds de capital-investissement
que pour les fonds de dettes, dès que les conditions macro-économiques
commenceront à se stabiliser.

De plus, malgré des marchés difficiles, les investissements de
capital-investissement et les prêts directs ont été très résistants
jusqu'à présent, reflétant la qualité de nos actifs et la résilience des
secteurs dans lesquels nous investissons.

Malgré des conditions de marché défavorables, ce métier a été dynamique
dans la première partie de 2020. En capital- investissement, Five Arrows
Principal Investments III (fonds de 3ème génération centré sur le segment
du mid-market européen) a complété son troisième investissement. Five
Arrows Private Equity Programme II (fonds multi-stratégies de deuxième
génération) a réalisé son 3ème closing, garantissant un total
d'engagements de 399 millions d'euros à ce jour.

En dette privée, Five Arrows Debt Partners III (fonds européen de 3ème
génération de dettes privées pour des entreprises européennes de taille
moyenne, à travers des solutions sur-mesure de financement senior, unitranche
ou juniors), a tenu son premier closing en mars 2020, comme prévu, pour un
total de 450 millions d'euros. En outre, en janvier 2020, Five Arrows Global
Loan Investments (nouveau véhicule de gestion de crédit investissant dans des
tranches subordonnées de CLO) a réalisé son 2ème closing, garantissant un
total de 230 millions d'euros d'engagements.

La convergence entre les intérêts du Groupe et ceux des investisseurs tiers
reste un facteur clé de différenciation, notamment dans ces conditions de
marché difficiles. Durant le 1er trimestre 2020, le Groupe a investi 13,3
millions d'euros, dont 12,0 millions d'euros par le biais des fonds gérés par
ce métier et 1,3 million d'euros pour compte propre. Les cessions et les
distributions ont généré 12,9 millions d'euros, dont 11,0 millions d'euros
distribués par les fonds gérés (la majorité, 9,1 millions d'euros,
provenant de FASO III et IV à la suite de plusieurs cessions réussies de
sociétés dans le portefeuille).

Les actifs sous gestion au 31 mars 2020 s'élevaient à 14,0 milliards d'euros,
identiques à ceux du 31 décembre 2019, dont 1,2 milliard d'euros engagé par
Rothschild & Co.

2. COVID-19

Notre priorité pendant la crise du COVID-19 est la sécurité et le bien-être
de notre personnel. A partir de fin janvier, nous avons progressivement cessé
tous les voyages d'affaires à travers le monde.

Nos plans de continuité d'activité nous ont permis de travailler dans un
premier temps sur une base tournante, puis de répondre rapidement à
l'exigence de travailler entièrement en télétravail. A présent la
quasi-totalité des collaborateurs travaille efficacement depuis leur domicile.
Un petit nombre de collaborateurs occupant des fonctions critiques travaillent
dans nos bureaux de Londres, Paris et Zurich. Nous prévoyons désormais, quand
cela sera possible, les protocoles nécessaires au retour au bureau, sous
réserve des exigences du gouvernement national, mais, comme toujours, cela se
fera de manière prudente et progressive. La sécurité de nos employés est
primordiale dans la manière dont nous exécuterons ces plans.

Tout a été mis en oeuvre pour échanger régulièrement avec nos clients
grâce aux diverses technologies, très sécurisées, qui nous permettent de
maintenir notre efficacité et notre réactivité.
Le Gérant suit la situation au quotidien, et le comité des opérations (OpCo)
se réunit fréquemment pour répondre aux problèmes opérationnels au fur et
à mesure qu'ils se présentent, tout en essayant d'anticiper les prochaines
phases et leurs impacts éventuels.

Le Groupe fait preuve d'une remarquable solidité financière avec un bilan
robuste, un ratio de solvabilité de 20% et des liquidités élevées. Notre
approche prudente se reflète également au sein du portefeuille de prêts qui
est très conservateur.

Grâce à nos collaborateurs, nos clients et aux synergies opérationnelles
entre nos trois métiers, nous sommes confiants dans la capacité du Groupe, à
sortir plus fort de la crise, prêt à saisir les opportunités futures, tout
en continuant à accompagner nos clients sur le long terme.

3. Perspectives

En Conseil financier, bien qu'il y ait encore beaucoup d'incertitude quant à
l'évolution de l'épidémie, nous anticipons une baisse significative de nos
revenus de fusions-acquisitions pour le reste de l'année, qui devrait être
partiellement compensée par l'augmentation des revenus relatifs au conseil en
financement. Malgré les défis sans précédent que nous devons relever, nos
banquiers d'affaires, très expérimentés et indépendants, accompagnent
activement nos clients partout dans le monde. De nombreuses opérations de
fusions-acquisitions ont été suspendues, toutefois nous conseillons
massivement nos clients existants mais également de nouveaux clients sur leurs
problématiques de liquidité et de financement.

En Banque privée et gestion d'actifs, après un 1er trimestre
exceptionnellement élevé, nous prévoyons une réduction des revenus pour le
reste de l'année. En effet, les conséquences de la baisse importante des
marchés financiers, ainsi que des taux d'intérêt bas et en diminution dans
la plupart des principales monnaies, en particulier à la suite de la récente
baisse des taux d'intérêt en dollars américains et en livres sterling,
continueront de peser sur les revenus. Cependant, la dynamique reste très
positive. Nous prévoyons de bénéficier d'opportunités d'ici la fin de
l'année grâce à notre positionnement conservateur, nos performances
satisfaisantes en matière d'investissement et la qualité de notre service
envers nos clients.

En Capital-investissement et dette privée, nous prévoyons de maintenir, et
même d'accroitre, le montant des revenus récurrents, qui sera le principal
moteur de rentabilité en 2020. Les impacts négatifs de l'épidémie de
COVID-19 se limiteront en grande partie aux revenus liés à la performance des
investissements, en relation avec les valorisations des investissements plutôt
qu'à la performance des sociétés en portefeuille. Ces investissements
affichent de solides performances, tant par rapport au marché que par rapport
à leurs performances passées, ce que nous attribuons à nos principes
d'investissement axés sur la préservation du capital avec une priorité pour
des opportunités qui concilient le mieux possible le risque et le rendement. A
ce jour, nous anticipons des revenus liés à la performance des
investissements en forte baisse par rapport à 2019 et soumis à tous
changements futurs importants des marchés financiers.

Bien qu'il y ait encore beaucoup d'incertitude quant à l'évolution de
l'épidémie et, par conséquent, à son effet sur nos résultats financiers de
2020, il est clair que cet impact sera significativement négatif pour le
Groupe par rapport à 2019. Toutefois, nous restons concentrés sur notre
stratégie d'accroissement des revenus tout en maintenant un contrôle strict
des coûts, nous avons l'avantage de pouvoir gérer un élément important de
notre base de coûts qui est la rémunération variable. L'expérience a
montré la résilience de notre modèle économique, extrêmement flexible et
bien adapté face aux besoins de nos clients dans des moments comme celui-ci.
Nous sommes confiants dans la capacité du Groupe, à sortir plus fort de la
crise, prêts à saisir les opportunités futures, tout en continuant à
accompagner nos clients sur le long terme

Calendrier financier

* 14 mai 2020 :            Assemblée générale annuelle
* 15 septembre 2020 :      Publication des résultats semestriels 2020
* 10 novembre 2020 :       Communiqué du troisième trimestre 2020

Pour plus d'informations :

Rothschild & Co

Relations investisseurs - Marie-Laure
Becquart
Marie-laure.becquart@rothschildandco.com

Relations presse - Caroline Nico
Caroline.nico@rothschildandco.com

Médias

DGM - Olivier Labesse
labesse@dgm-conseil.fr

À propos de Rothschild & Co

Avec près de 3 500 spécialistes des services financiers sur le terrain dans
plus de 40 pays, notre réseau international de professionnels propose une
vision pertinente et à long terme à nos clients dans le Conseil financier, la
Banque privée et gestion d'actifs et le Capital investissement et dette
privée. Rothschild & Co est un groupe indépendant, contrôlé par des
actionnaires familiaux, au coeur des marchés financiers mondiaux depuis plus
de 200 ans. Rothschild & Co est une société en commandite par actions (SCA)
de droit français, cotée sur Euronext à Paris, Compartiment A, au capital de
155 235 024 EUR, inscrite au Registre du commerce et des sociétés de Paris
sous le numéro 302 519 228. Siège social : 23 bis avenue de Messine, 75008
Paris, France.

15/09/2020 17:40
15/09/2020 17:40
29/07/2020 17:40
26/05/2020 18:00
12/05/2020 17:40
31/03/2020 18:14
31/03/2020 08:30
16/03/2020 08:00
13/03/2020 21:33
10/03/2020 18:29